Pourquoi la réouverture des maisons closes serait une bonne chose

·

Depuis plus d’un an on s’intéresse de près à l’essor de la prostitution en ligne via les sites d’escort girl tels que 6annonce, Niamodel ou Lovesita. Et par extension nous nous intéressons forcément aux clients de prostituées, à leurs attentes, à leur psychologie… et aux prostituées elles mêmes, à ce qui les a amené à se prostituer, aux risques qu’elles prennent, aux raisons qui les poussent à arrêter ou à ne pas arrêter de se prostituer. Et en comparant la situation française à celle de ses voisins, on ne peut s’empêcher de constater que la prostitution est traitée bien plus sereinement en Allemagne, Belgique ou en Espagne qu’en France où une loi est en passe de pénaliser les clients. Voici donc quelques arguments qui nous amènent à penser que la réouverture des maisons closes serait une bien meilleure solution que la lutte perdue d’avance menée contre les prostituées et leurs clients.

Tout sauf un débat pour ou contre la prostitution

réouverture maison close debat arguments

Depuis le 13 avril 1946, les maisons closes sont interdites en France et leur place est désormais dans les séries historiques.

Avant même d’avancer des arguments pour la réouverture des maisons closes, mettons les choses au point : le débat sur la réouverture des maisons closes n’a rien à voir avec un débat pour ou contre la prostitution. D’ailleurs il est impossible, ou plutôt inutile, d’avoir un débat serein sur la prostitution. Evidemment personne ne souhaiterait que sa fille ou son fils se prostitue mais peu de gens souhaiteraient que leur enfant devienne éboueur  ou professeur en Zep. L’émotionnel est une chose, le rationnel en est une autre. La prostitution ne cessera jamais d’exister pour la simple et bonne raison que c’est une activité lucrative, qui ne demande aucun diplôme et qui adresse un marché qui ne connaîtra jamais aucune crise. Vouloir lutter contre à coup de loi est donc totalement inutile et ne sert, à court terme, que ceux et celles qui souhaitent se mettre en valeur avec les lois en question.

Le vrai débat à avoir et la vraie problématique à traiter n’est donc pas celle de la prostitution mais celle des conditions de vie des prostituées. Qui est déjà passé en voiture sur les maréchaux ou dans les bois de Paris en pleine nuit comme en plein jour ne peut que souhaiter aux travailleuses du sexe de meilleures conditions de travail, qu’il s’agisse de confort ou, surtout, de sécurité. La réouverture des maisons closes est donc un sujet qui ne doit pas être tabou et qui ne doit pas être traité émotionnellement.

Pourquoi interdire les maisons closes alors que d’autres travailleuses du sexe ont déjà pignon sur rue ?

A Paris, certains élus commencent à pester contre les salons de massage chinois offrant des prestations sexuelles. Ces salons prolifèrent à Paris sans émouvoir plus que ça la classe politique. Les prestations offertes dans ces salons sont limitées la plupart du temps à des finitions manuelles ou à des massages de la prostate mais il s’agit néanmoins de prostitution.

réouverture maison close france jonquera

En Espagne, à la Jonquera par exemple, les maisons closes ont pignon sur rue et sont même des attractions touristiques.

Rue St Denis ou à Pigalle des peep show avec cabines proposent également des prestations pouvant aller jusqu’à la prostitution la plus complète. Mais ces prestations étant proposées de manière non officielle elles sont souvent factices et les touristes se font alors escroquer sans aucun recourt, la honte leur interdisant de porter plainte.

Sur internet, les sites d’annonces d’escort avec leur téléphone et leur adresses fleurissent et connaissent un succès extraordinaire. Certains sont fermés par la justice mais la plupart sont en ligne depuis des années sans que la justice ne leur cause aucun tort.

C’est un marché à part mais le porno est un milieu qui rémunèrent des hommes et femmes en échange de rapports sexuels. La différence majeure avec la prostitution c’est que les 2 (ou 3, ou 4…) personnes ayant le rapport sexuel sont rémunérées,

Enfin, et toute proportion gardée, les clubs de strip tease des Champs Elysées proposent des danses dont le caractère sexuel est évident. Pas de pénétration mais comment qualifier le fait qu’une fille vous pose ses seins sur le visage ou vous masse l’entrejambes avec ses hanches ? Si on doit poser le débat sur le terrain de la morale pas sûr que ces établissement puissent trouver grâce aux yeux des censeurs.

Le problème des proxénètes

reouverture maison close fkk

De nombreux français font l’aller retour avec l’Allemagne uniquement pour fréquenter les FKK.

Le vrai problème de la prostitution c’est celui de l’exploitation du corps d’une femme ou d’un homme par un tiers. La prostitution étant aujourd’hui clandestine, les macs ont toute latitude, sur le terrain, pour exploiter le travail des prostituées en échange d’une « protection ». En France c’est d’ailleurs ce rôle de proxénète qui est interdit, pas celui de prostitué et pas encore celui de client. Cette législation va d’ailleurs plus loin que la simple prostitution puisqu’il est par exemple interdit aux actrices et acteurs porno d’avoir des agents, le rôle d’agent d’acteur porno étant assimilable légalement à celui de proxénète. La législation contre le proxénétisme est donc légitimée par le far west qu’est le milieu de la prostitution. Si ce milieu était plus organisé et si les filles étaient libres de quitter un employeur pour un autre comme le font tous les actifs il ne serait plus nécessaire de les protéger légalement. Même si le métier est différent, c’est ce que font les strip teaseuses. Une danseuse mécontente de ses conditions de travail au Pink Paradise pourra aller danser au Penthouse Club. Si la réouverture des maisons closes était actée c’est ce qui pourrait se passer dans le milieu de la prostitution. Déclarée, payée officiellement, les prostituées n’auraient plus à craindre violence ou représailles de la part de leur employeur.

Offrir un cadre de travail sécurisé et confortable aux prostituées

Si coucher avec des inconnus dans les bois et à même le sol ne semble pas déranger outre mesure des clients un peu « morts de faim », on ne peut que plaindre les hommes, femmes et trans obligés par la législation à pratiquer leur activité de prostitué dans des conditions sordides. Encore une fois on ne va débattre sur les raisons qui les poussent à se prostituer. Ils pourraient ne pas le faire mais s’ils le font c’est sûrement qu’ils n’ont aucune autre solution.

Pour ce qui est de la sécurité, a-t-on besoin d’expliquer les dangers qui pèsent sur une personne dénudée en pleine nuit dans un lieu peu fréquenté ? Travailler dans des maisons closes permettrait aux prostituées d’être à l’abri des intempéries et des menaces extérieures. Surtout, au delà des menaces physiques, elles seraient sécurisées contre les risques de MST. Dans les maisons closes européennes des préservatifs sont fournis aux clients et sont, la plupart du temps, obligatoires. Et au niveau confort les établissement proposent des chambre au confort plus ou moins poussé mais qui ont le mérite d’encadrer les prestations tarifées des prostituées.

Evidemment, il faut sécuriser ces maisons closes en réglementant sévèrement l’accès à la profession de tenancier. Aux Pays Bas il faut par exemple avoir un casier vierge pour ouvrir une maison close. Il faut également veiller à ce que les prostituées n’ait pas à abuser de la boisson en attendant ou en parlant aux clients. Des règles simples qu’il ne serait pas très difficile de mettre en place.

Les maisons closes permettraient d’encadrer juridiquement une réalité

Si certains travailleurs du sexe disent payer des cotisations et des impôts, ce n’est évidemment pas le cas de la plupart d’entre eux. Payés en liquide et peu aidés par l’état au quotidien, ils n’ont absolument aucune bonne raison de payer impôts, URSSAF et cotisations retraite. Permettre aux prostituées de travailler dans des maisons closes et d’être rémunérées légalement leur permettrait d’obtenir une protection sociale digne de ce nom et les obligerait à déclarer les revenus qu’elles (ou ils) perçoivent. A une époque où lutter contre le travail au noir est une priorité des services fiscaux ce point, sans être un argument majeur, devrait pousser les plus pragmatiques à réfléchir à leur position sur le sujet.

Les limites des maisons closes

Attention, loin de nous l’idée que les maisons closes sont un système parfait. Même encadrée la prostitution restera le plus souvent un choix par défaut et une misère sociale. Les prostituées elles mêmes peuvent se montrer réticentes à l’idée de devoir travailler dans des maisons closes. Alors que certaines sont aujourd’hui indépendantes elles devraient se mettre à travailler pour un patron, à des tarifs fixés par lui, et celles qui n’ont pas de proxénètes aujourd’hui vivraient mal de devoir rétrocéder une partie de leurs gains à un intermédiaire.

Les sites d’escort tels qu’ils existent aujourd’hui sont certes tenus par des proxénètes numériques mais présentent l’intérêt d’offrir aux prostituées / escort une visibilité auprès des clients et une liberté dans leurs horaires et lieux de travail. Certains syndicats de travailleurs du sexe demandent l’abolition des lois contre le proxénétisme notamment parce que ceux qui pourraient les aider à trouver des clients, même en étant bien intentionnés, seraient aujourd’hui dans l’illégalité.

Le débat sur la réouverture des maisons closes n’est donc pas simple car, au delà des maisons closes elle même, c’est tout l’ecosystème de la prostitution qu’il faudra repenser pour protéger aux mieux les prostituées d’intermédiaires véreux ou de clients violents. Réouvrir les maisons closes serait un bon début dans la reconsidération du métier de prostitué et permettrait de tirer un trait sur le passé législatif proche (racolage passif, pénalisation du client…) qui a fait d’elles des parias et les a poussé dans une dangereuse clandestinité.

Bon plan du jour si vous avez envie d'un plan cul !


L'inscription sur www.XFlirt.com est gratuite et EXCEPTIONNELLEMENT ouverte aux hommes jusqu'au ! Les inscriptions ne seront ouvertes aux hommes que tant que les femmes seront plus nombreuses que les hommes, profitez-en vite AVANT CE SOIR !
www.XFlirt.com est l'un des rares sites de plan cul qui disposent de plus de femmes que d'hommes et est classé PREMIER dans notre classement des MEILLEURS SITES DE PLAN CUL. Profitez vite de cette offre gratuite et trouvez un plan cul à côté de chez vous dès ce soir !
Attention, www.XFlirt.com est un site reservé aux plus de 18 ans, une preuve de votre majorité pourra vous être demandé.

Sur le même sujet