Des plaintes déposées contre Ashley Madison et un avenir qui s’assombrit

· Des plaintes déposées contre Ashley Madison et un avenir qui s’assombrit

——————————————————

Baise une Salope Gratuitement en t’inscrivant avant le   !

Et si vous arrêtiez 2 secondes la branlette et trouviez en 10 minutes une salope dispo ce soir ? Vous n’y croyez pas et pourtant c’est faisable ! 

Le Plus Gros Réseau Social Libertin lance son Offre Spéciale pour un temps Très Limité. Jusqu’au , le site www.JacquieEtMichel-PlanCul.com  vous offre l’ABONNEMENT OR GRATUIT PENDANT 7 JOURS ! Lancé par le géant du porno amateur, il vous permettra de tchatter et d’échanger via webcam avec des filles qui cherchent comme vous des PLANS CUL et des couples à la recherche de mecs pour des plans à 3. Dès votre inscription :

  • Vous créerez votre profil gratuitement
  • Vous discuterez avec des filles qui cherchent des contacts Uniquement pour BAISER
  • Vous participerez à des soirées libertines avec des couples échangistes
  • Vous profiterez des fonctionnalités adaptées au Sexcam, à l’Exhib et aux Plans Webcam

Vous pouvez laisser passer cette chance, le site fonctionnera toujours après le  mais il sera plus cher et peut être même fermé aux hommes si les inscriptions ont été trop nombreuses pendant la promo. Sachez toutefois que le site www.JacquieEtMichel-PlanCul.com  propose des échanges très chauds, en webcam ou par message, et est donc réservé à un public majeur.

Plus que 8 places disponibles

-> JE PROFITE DE L’OFFRE JACQUIE ET MICHEL A DUREE LIMITEE !

*Important : Si un message offre expiré s’affiche, ou que le prix à augmenté alors l’offre est terminée.

——————————————————

 

Après le piratage de sa base de données utilisateurs, la tentative de chantage et la publication finale des données piratées le site pour infidèle Ashley Madison a vécu un été compliqué. Et les choses ne sont pas parties pour s’arranger, les plaintes contre Ashley Madison devant se multiplier.

Des plaintes aux Etats Unis et au Canada

Les premières plaintes contre Ashley Madison ont été déposées aux Etats Unis et au Canada. Elles portent sur des délits présumés de violation de la vie privée et de négligence dans la protection des données. Les plaignants avancent qu’Ashley Madison avait connaissance de la fragilité de ses bases de données mais que rien n’a été entrepris pour renforcer la confidentialité des informations collectées. Une autre plainte porte sur le non respect du contrat liant Ashley Madison et les clients ayant souscrit à l’offre payante « suppression des données personnelles », ces utilisateurs ayant été trouvés dans les bases de données alors qu’ils avaient payé pour en disparaître.

Au delà de ces plaintes pour le moment individuelles, Ashley Madison pourrait avoir à faire face à des class actions, c’est à dire à des procès dans lesquels les plaignants se regroupent et où les dommages et interêts peuvent atteindre des sommes record. Pour la plainte canadienne l’utilisateur demande rien de moins que 380 millions d’euros…

Ashley Madison pourra-t-il se relever ?

Rien n’est moins sûr. Difficile d’imaginer un infidèle potentiel prendre le risque de s’inscrire sur le site d’adultère le plus connu au monde surtout s’il sait que même en payant son nom n’en sera jamais effacé. Encore plus difficile d’imaginer ce même infidèle s’inscrire sur Ashley Madison après que Gizmodo ait dévoilé que le site ne comptait pas plus de 2000 femmes pour 20 millions d’hommes. Et si jamais une seule des multiples plaintes déposées contre Ashley Madison va au bout, le coût financier va achever de couler un site qui n’avait pas besoin de plus pour mourir. On peut donc prédire sans prendre trop de risque qu’Ashley Madison va droit vers la mort.

Les autres projets d’Avid Life Media, propriétaire d’Ashley Madison

Les hackers ayant piraté Ashley Madison ont révélé qu’Avid Life Media, qui possède le site, avait des projets encore plus immoraux que les sites pour infidèles. L’application sur laquelle le groupe travaillait devait permettre aux hommes d’obtenir des notations / enchères sur leur propre femme et de noter celles des autres. Evidemment, les femmes en questions n’auraient pas nécessairement été au courant et l’aspect misogyne de l’application, avec des femmes propriétés de leurs hommes, est vraiment dérangeant. Ce projet n’a heureusement pas vu le jour mais il donne un aperçu des libertés que pouvait prendre Avid Life Media avec la morale.

Sur le même sujet