Le défenseur des droits s’oppose à la pénalisation des clients des prostituées

· Le défenseur des droits s’oppose à la pénalisation des clients des prostituées

Depuis près de 3 ans la pénalisation des clients de prostituées et d’escort girl est dans l’air. Entre 2 aller retour entre Sénat et Assemblée nationale, le défenseur des droits, Jacques Toubon, s’est exprimé contre la pénalisation des clients de prostituées.

——————————————————

C’est la rentrée mais y a pas que des mauvaises nouvelles ! Trouvez un Plan Cul dès ce soir avec l’OFFRE DE RENTREE J&M : Gratuit jusqu’au   !

Si vous aussi vous avez trouvé le confinement BEAUCOUP TROP LONG et commencez à déprimer à cause de la rentrée, vous allez adorer cette promotion ! Jusqu’au , Spécialement pour les vacances d’été, le site www.JacquieEtMichel-PlanCul.com  vous offre l’ABONNEMENT OR GRATUIT PENDANT 7 JOURS ! Le site de plan cul de N°1 lancé par le géant du porno amateur vous permettra de tchatter et d’échanger via webcam avec des filles qui cherchent comme vous des PLANS CUL pour la RENTREE. Et CE N’EST PAS TOUT ! Dès votre inscription :

  • Vous pourrez créer votre profil gratuitement
  • Vous pourrez discuter avec des filles qui cherchent des contacts pour BAISER après le confinement et pendant les vacances d’été (parmi lesquelles quelques actrices porno amateur ou semi pro)
  • Vous n’aurez plus qu’à fixer des rendez-vous et à BAISER !

Vous êtes LIBRE DE laisser passer cette opportunité mais ceux qui s’inscriront NE LE REGRETTERONT PAS ! Attention toutefois, le site www.JacquieEtMichel-PlanCul.com  propose des échanges très chaud, en webcam ou par message, et est donc réservé à un public majeur.

Plus que 4 places disponibles

JE PROFITE DE L’OFFRE JACQUIE ET MICHEL GRATUITE 7 JOURS !

——————————————————

Pénaliser les clients précariserait les prostituées

Jacques Toubon pense d’abord aux prostituées quand il s’oppose à cette pénalisation. Impossible pour lui d’imaginer une seule seconde que pénaliser les clients fasse disparaître la prostitution. Les seules conséquences serait une plus grande précarité des travailleuses du sexe causée par une plus grande clandestinité dans l’exercice de leur profession, une propagation plus rapide des MST et une plus forte exposition à la violence des clients. Le défenseur des droits salue donc la suppression de la pénalisation dans le projet de loi amendé par le Sénat et ne souhaite pas que l’Assemblée Nationale le réintègre. Malheureusement, c’est l’Assemblée Nationale qui a le dernier mot et rien ne garantit qu’elle suive cet avis malgré sa pertinence.

Sur le même sujet