Le porno considéré comme un problème de santé publique en Utah

· Le porno considéré comme un problème de santé publique en Utah

——————————————————

Offre sur le Meilleur Site de Plan Cul jusqu’au   

Alerte Bon Plan ! Jusqu’au Le Plus Gros Réseau Social Libertin  www.JacquieEtMichel-PlanCul.com est GRATUIT ! Lancé par le géant du porno amateur, il vous permettra de tchatter et d’échanger via webcam avec des filles qui cherchent comme vous des PLANS CUL et des couples à la recherche de mecs pour des plans à 3. Dès votre inscription :

  • Vous créerez votre profil gratuitement
  • Vous discuterez avec des filles qui cherchent des contacts Uniquement pour BAISER
  • Vous participerez à des soirées libertines avec des couples échangistes
  • Vous profiterez des fonctionnalités adaptées au Sexcam, à l’Exhib et aux Plans Webcam

Profitez-vite de cette offre, passé le  www.JacquieEtMichel-PlanCul.com  sera fermé aux hommes

Nouveaux Profils Connectés sur J&M Plan Cul

Plus que 12 places disponibles

-> JE PROFITE DE L’OFFRE JACQUIE ET MICHEL A DUREE LIMITEE !

*Important : Si un message offre expiré s’affiche, ou que le prix à augmenté alors l’offre est terminée.

——————————————————

 

On sait que de plus en plus de pays luttent contre la pornographie mais c’est cette fois un état américain qui s’y attaque. Alors qu’on peut attendre de pays tels que la Turquie, la Chine ou la Corée du Nord qu’ils interdisent le porno, c’est forcément plus surprenant quand ce genre d’interdiction provient d’un Etat du plus gros producteur mondial de porn.

Un état conservateur et une forte population mormone

Quand on connaît un peu l’Utah, c’est déjà moins étonnant. Avec ses traditions conservatrice et sa population mormone, l’Utah est loin de l’ouverture d’esprit qu’on peut trouver en Californie ou à New York. Malgré tout, entendre le gouverneur Républicain Gary R. Herbert parler de « crise de santé publique » à propos du porno pourra choquer les professions médicales. En parlant d' »épidémie mettant en danger les citoyens de l’Utah » le gouverneur place bien le débat sur le terrain de la santé publique et pas sur celui de la morale. Selon lui, regarder du porno comporterait des risques psychologiques et physiologiques. Les amateurs du genre apprécieront.

De la pure communication

Dans les faits, cette résolution anti porno ne sera suivie d’aucun effet. Le gouverneur est peut être opposé à la pornographie mais pas assez pour engager des dépenses pour lutter contre. Il y aura juste un peu de communication auprès des plus jeunes pour leur expliquer qu’ils iront en enfer s’ils regardent des films coquins. Un plan qui s’annonce très efficace, surtout s’il est illustré par de belles images.

Sur le même sujet