En sortie de confinement, l’avenir appartient aux camgirls

· En sortie de confinement, l’avenir appartient aux camgirls

L’année 2020 aura été un tournant pour de nombreuses industries. Restauration, Télétravail, automobile, vélo… on peut être sûr que ces secteurs d’activité le monde d’après sera différent même si on ne peut pas encore dire dans quelles proportions. Pour le divertissement pour adultes, c’est la même chose. Enfermés chez eux, privés de rencontres réelles, de nombreux internautes se sont initiés aux plaisir du sexe interactif en cam2cam. 2021 s’annonce donc comme l’année de l’explosion absolue du business des camgirls.

Des sites déjà bien en place prêts à exploser

Si les sites de webcam ont pu décoller si fortement en 2020 et pourront continuer à suivre le rythme en 2021, c’est parce qu’ils existent depuis une dizaine d’années et étaient déjà solidement ancrés dans le paysage du divertissement en ligne. Jusque là réservés à ceux qui avaient l’impression d’avoir un peu fait le tour du sexe traditionnel, ils avaient séduit grâce à l’interactivité et l’aspect plus “humain” des sessions cam2cam. Peu à peu, les camgirls sont devenues les nouvelles pornstars, jusqu’à obtenir leur récompense dédiée aux AVN Awars, les oscars du porno, sacrant Emily Bloom en 2020. Lorsque tout a fermé et que les sites de rencontre ont vu leur trafic s’effondrer, de nombreux amateurs de sexe ont cherché un exutoire et se sont tournés vers les sites de webcam.

Des motivations diverses chez les néo camgirls

Parmi les nouvelles camgirls inscrites sur les principaux sites, on trouve des motivations très diverses. On a aussi vu des étudiantes et travailleuses habituées aux tâches ingrates et mal payées trouver dans le webcam un job dans lequel elles sont totalement indépendantes, elles maitrisent leurs horaires, ont été à l’abri de l’épidémie et ont très bien gagné leur vie. Et les protections techniques qu’offrent les sites de webcams (diffusion uniquement dans les pays choisis par la camgirl, protection DMCA contre les enregistrements photos ou vidéos…) ont sécurisé celles qui souhaitaient cadrer leur activité et protéger leur vie privée. On trouve donc des femmes de tous âges, de tous physiques, qui trouvent des rooms modérées et donc bienveillantes avec elles, qui maitrisent les prestations qu’elles souhaitent proposer (du très explicite au show plus “mignon”, plus proche de la girlfriend experience) et qui sont à leur compte. Le business model est donc on ne peut plus sain puisque l’essentiel de l’argent donné aux camgirls sous formes de tips et de tokens va aux camgirls.

De nombreuses plateformes dignes de confiance

Pour celles qui souhaitent se lancer dans l’activité de camgirl, de nombreux sites dignes de confiance existent. L’ une des principales plateformes utilisée par les camgirls françaises est XloveCam, le site de livecam avec plus de 100 000 modeles
. En 2021, on peut donc prévoir que ces plateformes vont progressivement prendre le relai des tubes porno tels que Pornhub ou Youporn et permettre de réconcilier les amateurs de porno avec l’idée de payer pour du porno qui en vaudra vraiment la peine.

Cordialement