Escort Girls 2.0 en Suisse

· Escort Girls 2.0 en Suisse

Grâce à des sites internet d’annonces de charme, il est facile de trouver des informations détaillées sur des escorts avec des photos, des prix et des classements. La prostitution n’est pas légale dans tous les pays, mais elle fait vivre des millions de femmes à travers le monde. Pour beaucoup, c’est devenu un métier comme les autres.

Mais le Covid-19 est passé par là, mettant ces travailleuses du sexe dans une situation plus que précaire. Et c’est en ces temps incertains qu’il faut s’adapter. Certains opérateurs de services d’escorte proposent des nouveautés intéressantes pour attirer et garder leurs clients. Le site suisse CatGirl, par exemple, propose de passer une heure gratuite avec une belle escorte. Chaque mois, un visiteur est tiré au sort. Sur leur page Concours, le profil de la fille du mois est mis en évidence. Le concours est ouvert pour les hommes et les femmes. Il suffit d’entrer son adresse email et de cliquer sur le bouton “Je tente ma chance”.

De nouvelles idées pour attirer de nouveaux clients
La raison principale de ces nouveautés vient de la période économique difficile que l’on vit actuellement. Parmi les travailleuses indépendantes qui doivent se battre pour survivre à cause du Covid-19, on y trouve évidemment les travailleuses du sexe.

Cependant, celles d’entre elles qui sont familières avec les nouvelles technologies ont un gros avantage. Les escorts girls qui ont déjà utilisé des sites de publicité érotique pour publier des annonces d’escortes peuvent aujourd’hui y organiser des rencontres virtuelles.

Le site CatGirl propose des chats vidéo érotiques à travers leur plateforme Catgirl Cam. Ce sont les fameuses Camgirls. Cette plateforme permet de dialoguer en direct avec des filles de toute l’Europe. Catgirl Cam a également prévu des chats dédiés aux lesbiennes, aux transsexuels et au Teens de 18 à 25 ans. Et pas besoin non plus d’être une fille suisse pour proposer ses services sur cette plateforme. Des filles de France, d’Espagne ou d’Allemagne se sont déjà inscrites. Pour les intéressées, on peut voir la procédure sur comment devenir un camgirl directement sur leur site.

L’utilisation des nouvelles technologies est un avantage

Dans la plus ancienne profession du monde, les nouvelles technologies ont depuis longtemps permis d’accroître l’efficacité de la communication. Les réseaux sociaux permettent une visibilité gratuite pour faire l’éloge de ses services sexuels payants.

Depuis mars 2020, confinement oblige, le nombre de camgirls a augmenté de manière exponentielle. Pourquoi ? Parce que devenir une star de la webcam ne nécessite qu’une connexion internet et un smartphone. L’investissement est donc minime.
Les sites d’annonces érotique restent et resteront pourtant incontournables. En tant que niche bien spécifique, c’est toujours le meilleur moyen de faire de la publicité pas chère et créer des liens vers ses propres sites.

Des outils utiles pour aider un secteur en crise

La crise du Coronavirus frappe très durement, mais pas de manière égale. Les travailleuses du sexe, malgré leur travail déclaré, ont très peu d’espoir que le gouvernement suisse les aide. Les politiciens ne semblent guère s’intéresser à elles, laissant voir une inégalité de traitement flagrante et publique. Alors quand même l’Etat ne vous aide pas, il faut pourtant bien s’en sortir.

Cette situation de travail difficile s’est encore aggravée avec la deuxième vague du virus. Sur le plan économique, les escortes en Suisse doivent souvent se battre. La plupart d’entre elles sont des travailleuses indépendantes. Elles n’ont pas toutes la possibilité de travailler comme Camgirls et seules quelques-unes ont des réserves financières suffisantes pour survivre à une époque où les contacts avec les clients sont moins nombreux. Il est donc important que les personnes politiquement responsables aient des conversations avec les travailleuses du sexe afin de créer un cadre dans lequel elles peuvent effectuer leur travail en toute sécurité.

Les moyens modernes de communication sexuelle

Là où le Covid a rendu cette activité plus difficile, la technologie l’a rendue plus facile. D’une part, les clients peuvent choisir facilement qui ils veulent réserver grâce aux sites d’annonces érotiques. D’autre part, grâce à Google et aux réseaux sociaux, les travailleuses du sexe peuvent également se renseigner sur leurs clients.

L’évolution a fait beaucoup de chemin depuis l’époque où les clients n’avaient le choix que de se déplacer et de payer son escort en cash. Puis, les téléphones portables ont facilité les prises de rendez-vous par SMS. Vint ensuite les sites d’annonces de listing d’escort girls avec ses profils hautement détaillés. Et aujourd’hui les Camgirls, où toutes les étapes du processus se font online. Bien malin celui qui pourra prédire la prochaine grand évolution du sexe tarifé.